• Projet de loi pour la liberte de choisir son avenir prof
  • ACOP-France
  • 67emes JNE à Lannion 2018
  • L'ACOP-F vous souhaite de bonnes fetes et vous presente ses voeux
  • Création du corps unique des Psychologues de l'Education nationale

Présentation de l"ACOP-France

Enthousiaste, active, au présent comme dans le passé, l"ACOP-France affiche avec dynamisme ses nombreuses années d"existence.

L"activité de l"ACOP-France s"exerce en toute indépendance

Elle a toujours défendu l"unicité de la fonction des conseillers d"orientation-psychologues dont la compétence s"applique tant dans le domaine de l"information, de l"élaboration des projets personnels, du conseil en orientation que dans celui de l"observation, de l"adaptation et de la mise en œuvre des conditions de la réussite scolaire.

L"ACOP-France continue d"assumer les fonctions qu"elle s"était fixées

Par ses publications, ses journées d"études, le rôle actif de ses membres, sa politique de coopération avec les organismes nationaux et internationaux, sa participation aux colloques et congrès d"autres partenaires, aux conférences de presse, aux audiences ministérielles.

Les Statuts de l"association 

Le Règlement intérieur


Ses objectifs :

L"ACOP-F est une association de spécialistes de l"orientation. Ses objectifs sont : 

  • Promouvoir la psychologie et les sciences humaines en faveur de l"éducation et de l"orientation.
  • Favoriser les échanges et le perfectionnement professionnel de ses membres et de ses partenaires.
  • Unir tous les praticiens de l"orientation. Défendre les intérêts moraux de la profession.
  • Contribuer à améliorer les conditions de formation, d"orientation et d"insertion des jeunes et des adultes.
  • Concourir à une meilleure adaptation des jeunes et des adultes aux formations initiales et permanentes, et à la réussite de leur insertion sociale et professionnelle.
  • Développer les relations avec les autres organisations, notamment avec celles qui rassemblent des psychologues.
  • Veiller au respect de la déontologie propre aux professions de la psychologie et du conseil.
  • Promouvoir les services d"information et d"orientation.
  • Développer les relations internationales.

Ses activités

Régionales :

Dans chaque académie, l"association est représentée par un délégué qui anime la vie régionale.

Nationales :

  • Chaque année, l"ACOP-France organise, dans une ville différente, des journées nationales d"études qui rassemblent centaines de participants et qui constituent un temps de réflexion et de formation pour les personnels des services et leurs partenaires (voir liste des congrès).
  • L"ACOP-France est membre de la Société française de psychologie; elle adhère au code de déontologie des psychologues qu"elle a contribué à élaborer.
  •  Elle est aussi membre de l"AFDET.

Internationales :

L"ACOP-France est membre de deux associations : l"une européenne, Euro-Orientation, et l"autre mondiale, l"Association internationale de l"orientation scolaire et professionnelle (AIOSP )

Ses publications

 

"Questions d"orientation"

Photo de la revue

 



Revue de l"association, c"est un lieu de traitement de toutes les questions ayant trait à l"orientation scolaire et professionnelle, favorisant tous les éclairages et prenant en compte tous les niveaux d"approche, s"adressant à tous les psychologues, (conseillers d"orientation-psychologues ou non), mais aussi aux conseillers professionnels, enseignants, formateurs...Elle propose tous les trimestres des articles de réflexion, des témoignages d"expériences de terrain, des notes d"humeur, des comptes-rendus de lectures, etc. Les textes publiés se réfèrent au cadre théorique et méthodologique des sciences humaines, sans exclure d"autres approches.

 

"La Lettre de l"ACOP-France "

 

Réservée aux adhérents, elle informe sur les activités régionales de l"association, met l"accent sur les questions qui se posent, les textes officiels, l"actualité de l"orientation.

Elle est uniquement éditée sous forme électronique et téléchargeable depuis ce site

Enfin, l"association élabore de nombreux articles pour d"autres publications.


 Le service public d"orientation...

et les conseillers d"orientation-psychologues

 I. Notre conception de l"orientation  

"Orientation" est un mot aux multiples significations.

De quoi parle-t-on quand on parle d"orientation ?

  • des procédures réglementaires ?
  • d"un processus individuel ?
  • de l"orientation scolaire ?
  • de l"orientation professionnelle ?
  • de la gestion des flux ?

Pour nous, il s’agit d’abord et essentiellement de l"orientation de sujets en devenir, élèves, étudiants, adultes. De ce fait, l"orientation - subie ou choisie - est toujours, à un moment donné, insatisfaisante. Elle est, en effet source de frustration et confronte l"individu à la réalité de l’incertitude et au poids des contraintes.

 L’incertitude est ravivée par la rencontre avec un monde où les repères anciens sont ébranlés. Les effets qui en découlent, hésitation, embarras, ambivalence, sont toujours vécus de façon plus aiguë à l’heure des choix.
 
 En effet, choisir c’est renoncer, c’est-à-dire accepter d’abandonner tous les autres termes du choix. Or, le sujet, le plus souvent un adolescent, doit alors exercer pour son propre compte une liberté, située dans un champ de possibilités nécessairement limité : c’est un moment délicat. Le conseiller d’orientation-psychologue peut l’aider à user de cette liberté. 

II. Une position particulière dans l"école

 La spécificité du conseiller se décline à la fois dans l’établissement, au plus près des apprentissages fondamentaux, et au CIO . Cette position  permet l’indépendance des analyses et la qualité des propositions ; elle ouvre la voie à un questionnement tant dans l’institution que chez les élèves. Agent de l’état, le conseiller d’orientation-psychologue  travaille dans le respect des valeurs de la fonction publique. De plus, en tant que psychologue, il se réfère au code de déontologie des psychologues, garantie du respect des personnes et du secret professionnel. Ainsi le conseiller d’orientation-psychologue est à même de remplir au mieux ses missions prioritaires, telles qu’elles sont fixées dans la loi : informer, aider à l’élaboration de projets, accompagner les élèves vers la réussite.

1. Orientation et scolarité : un lien permanent

 La priorité du service public d’orientation est le public en formation initiale. L’orientation des élèves est indissociable de leur rapport à l’école et aux savoirs transmis : tout est étroitement lié dans l’expérience des élèves. L’activité des conseillers d’orientation-psychologues ne se limite pas à l’orientation stricto sensu, c’est-à-dire aux choix de fin de cycle. En effet grâce à un travail de suivi et d"observation ils aident les adolescents à analyser et à mettre en mots les éléments nécessaires à la formation de projets d"avenir, ce qui les conduit à s"interroger sur eux-mêmes, leur histoire familiale et scolaire. Ce travail d’élaboration ne peut être ni réduit ni standardisé : il s’inscrit donc dans la durée.
 

2. Orientation et information : des enjeux toujours individuels

 Ces deux mots généralement associés -souvent confondus- laissent à penser qu"il suffirait d"être bien informé pour être bien orienté.
 Dans le processus d"orientation, l"information est avant tout un moyen, un outil et non une fin en soi. Si elle se doit d’être objective et de qualité, il faut tenir compte du fait que toute information, aussi bien faite et « communicante » qu’on puisse l’imaginer passe par le crible déformant de celui qui la reçoit : celui-ci filtre, entend ou voit certains aspects seulement et en néglige d"autres.
 Il serait bon de distinguer deux formes d"information:
  •  une information de base, qui concerne tout ce qu"un élève d"un niveau donné doit savoir et qui peut-être dispensée sous forme collective dans le cadre de la classe ou de forums, salons etc…
  •  une information spécifique, personnalisée qui suppose l’analyse de la situation d’un élève singulier à un moment donné. On est alors au niveau de l"aide psychologique à la construction de projets, qui relève de la compétence propre du conseiller d"orientation-psychologue. Il s"agit d"explorer les fondements des choix et de faciliter leur élaboration en tenant compte de ce que chaque cas a de particulier, aussi bien dans ce qui facilite le choix que dans ce qui l"empêche. C"est une activité délicate, car des dimensions plus personnelles apparaissent souvent, nécessitant l’approche et la compétence d’un professionnel qui mesure les effets des paroles échangées.  

 3. Orientation et adaptation scolaire

 Membre de l’équipe éducative, le conseiller d’orientation-psychologue a un rôle de conseil auprès de cette instance pour aider à l’observation des élèves et favoriser leur réussite.
 Il intervient naturellement auprès des élèves qui éprouvent des difficultés. Celles-ci font souvent obstacle à l’investissement scolaire et peuvent compromettre la réussite. Elles peuvent être d’origine diverse : sociale, familiale, psychologique, physique ou de santé.
 Le conseiller, grâce à sa formation de psychologue, est à même de garantir l"écoute et la distance nécessaires à l"analyse de la situation donnant ainsi à l‘élève des pistes pour avancer. C’est pourquoi le travail de suivi est essentiel.
 

III. Un lieu pour l"orientation: le CIO

 Service public de proximité, le Centre d’Information et d’Orientation offre aux usagers ses ressources et aux partenaires un cadre d’échanges. 
 

1. Service d’aide aux personnes

Le Centre d’Information et d’Orientation est un service de l’éducation nationale extérieur aux établissements et qui reçoit tout public. C’est un lieu d’écoute, d’information et de conseil.
 Le CIO est une structure originale d’accueil qui met à la disposition du public et des établissements scolaires un personnel qualifié dans l’aide individuelle pour les questions scolaires et d’orientation : cela permet une prise en compte éclairée de la dimension subjective impliquée dans ces demandes.
 

2. Lieu d’échanges pour les conseillers d’orientation-psychologues

Le CIO permet l’exercice de la fonction de conseiller d’orientation-psychologue.
Les conseillers d’orientation-psychologues tirent en effet dans une très large mesure leur compétence spécifique de l’existence des CIO. Le fait d’appartenir à l’éducation nationale sans être rattachés à un établissement scolaire  leur permet souvent d’éclairer avec pertinence des difficultés scolaires ou des logiques d’établissement. De plus, la réflexion collective donne consistance et efficacité aux interventions des conseillers d’orientation- psychologues dans les établissements scolaires.
 Lieu de réflexion et de travail en équipe il permet aux conseillers d’orientation-psychologues d"échanger et de mutualiser leurs pratiques. 
 

3. Centre ressource 

Lieu extérieur aux établissements scolaires, le CIO  est et doit rester un service de l’éducation nationale, garant d’une neutralité et d’une pluralité des pratiques et des informations.

 Le CIO contribue à l’analyse du bassin : il est dans une position privilégiée pour observer et comprendre le fonctionnement du système scolaire, par l’analyse et la synthèse des statistiques de l’orientation (taux de redoublement, résultats aux examens, flux et suivi des élèves …). Cette analyse permet de mieux informer les chefs d’établissements et les professeurs, de travailler avec eux sur le processus d’orientation au sein du bassin, de les conseiller sur la mise en place de dispositifs  pédagogiques. La position du CIO lui permet également de formuler des avis sur la carte des formations en tenant compte des données locales. Le CIO est un centre ressource sur le système éducatif au service de l’institution, mais aussi des partenaires, qu’ils fassent partie du réseau public d’insertion des jeunes, ou des organisations d’usagers (parents, collectivités territoriales…) .
 Le directeur de CIO, COP de formation et d’exercice, anime et peut représenter le service dans diverses instances.
 Le CIO est un lieu d’échanges à propos des questions liées à l’éducation et à l’orientation. Il peut mettre en œuvre des actions de formation : professeurs principaux, parents, autres partenaires. Il peut proposer également des activités d’animation en direction de groupes restreints d’élèves, de parents, ou d’enseignants, ateliers d’expression, groupes de réflexion ou de parole, d’analyse de pratiques…
 

IV. Une formation pour les conseillers d"orientation-psychologues 

 Les conseillers d"orientation-psychologues, recrutés sur concours ouvert aux candidats justifiant pour le moins d"une licence de psychologie, suivent pendant deux années une formation universitaire pluridisciplinaire à dominante de psychologie. Elle comprend notamment un enseignement de psychologie de haut niveau, une approche sociologique, économique et institutionnelle de l"orientation, un travail d"études et de recherche (mémoire)  et des périodes de stages en entreprise. 
 

V. Conclusion 

 Pour se construire l’élève doit s’émanciper, être capable progressivement de sortir de la sphère familiale,. La place qu"occupe le COP l"amène à  porter une attention  particulière à cette question , qui se pose avec beaucoup plus d’intensité de nos jours pour des raisons qui tiennent aux mutations de la famille, aux bouleversements  des mœurs et des rapports famille /société.
 Pour que cette émancipation puisse se produire, il existe une condition : donner le  temps nécessaire à chacun pour comprendre ce qui se joue pour lui,. C’est pourquoi une des fonctions du Conseiller d’Orientation-Psychologue dans le système éducatif est de rappeler la dimension souvent oubliée du singulier. Cette fonction paraît parfois dérangeante ; elle paraît constituer néanmoins un apport indispensable dans la mesure où elle participe de l’effort pour apaiser les sources nouvelles de tension.

Notre position consiste à prendre en compte résolument les questions subjectives posées à l’occasion de l’orientation. Nous pensons que cela va de pair avec l’idée d’une école émancipatrice et ambitieuse pour tous. La qualification de psychologue nous paraît dans ce sens  indispensable.

ACCÉDER A L'ESPACE ADHÉRENT

En cas de doute : webmestre@acop-asso.org